La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Ces masques qui nous protègent

Posté le 2020/07/26

Ces masques qui nous protègentEn tant qu’être humain, lorsque nous ressentons, consciemment ou inconsciemment, un malaise, de l’anxiété, de la peur, lorsque nous sommes blessés émotionnellement, nous avons tendance à utiliser différentes stratégies pour ...

Ces masques qui nous protègentCes « masques » qui nous protègent

 

 

         En tant qu’être humain, lorsque nous ressentons, consciemment ou inconsciemment, un malaise, de l’anxiété, de la peur, lorsque nous sommes blessés émotionnellement, nous avons tendance à utiliser différentes stratégies pour « sauver la face », se protéger, se faire aimer. Entre autre, nous utilisons, ce que nous appelons en psychologie, des « masques ». Carl Gustav Jung, psychanalyste, parle plutôt de « persona ».

    Le mot persona vient du verbe latin personare (per-sonare : « parler à travers ») qui signifie une personne fictive stéréotypée. À l’origine, il était utilisé pour signifier le masque que portaient les acteurs de théâtre romain (1). Donc, ce sont les façades, les masques, les visages, les images qu’on décide, inconsciemment, de projeter à l’autre alors qu’intérieurement ce n’est pas ce que nous sommes, ce que nous ressentons. Pour Jung, c’est l’image idéale qu’une personne devrait ou voudrait être en société.

 

Pourquoi nous utilisons un masque?

 

    En fait, nous utilisons un masque, comme je l’ai mentionné plus haut, entre autre, pour se protéger, pour se faire aimer. Un « masque » a donc plusieurs fonctions, il sert à :

 

1)    Me donner l’impression d’être « hot », populaire, célèbre;

2)   Cacher les perceptions négatives que j’ai de moi-même;

3)   Me protéger de ceux qui veulent me faire du mal;

4)   Éviter de me faire humilier par les autres;

5)   Avoir de l’attention ou le support de quelqu’un. Me faire remarquer.

6)   Maintenir, entretenir une réputation qui me permet d’obtenir des bénéfices;

7)   M’intégrer plus facilement dans un groupe de gens;

8)   Me définir une identité, une personnalité parce que j’ai la perception que je ne suis rien;

9)   Me défendre, me protéger de l’intimidation, des railleries des autres;

10)  Éviter le rejet, l’abandon;

11)   Me sentir accepté ou apprécié des autres;

12)  Exprimer un besoin que j’ai de la difficulté à nommer;

13)  Exprimer une émotion que j’ai de la difficulté verbaliser;

14)  Cacher mon manque d’estime et de confiance en moi;

15)  Ressembler à une personne que je considère mieux que moi;

16)  Me protéger du jugement des autres.

 

Comment faire pour reconnaître mon masque?

 

    Dès qu’il y a une incohérence entre ses comportements et son état intérieur, qu’il y a un malaise, qu’une blessure est activée sans la nommer, la verbaliser, il y a fort à parier qu’un masque va apparaître. Un masque peut se manifester de plusieurs façons. J’utilise un masque lorsque:

 

1)    J’agis à l’encontre de mes valeurs ;

2)   J’embellis, je réinvente l’histoire de ma vie;

3)   Je prends une attitude agressive face aux autres;

4)   Je cache ma peine, ma tristesse, ma peur;

5)   Je fais semble que je m’en fous;

6)   Je rejette l’autre, je dis des paroles qui peuvent blesser;

7)   J’amplifie une émotion ou un symptôme physique;

8)   Je me valorise face aux autres avec des comportements destructeurs (consommation, délinquance, automutilation, violence, etc.)

9)   J’attire l’attention des autres en adoptant des comportements provocateurs ;

10)  J’attire l’attention des autres avec des comportements destructeurs (automutilation, tentative de suicide, violence, etc.).

 

    En résumé, plusieurs raisons nous amènent, instinctivement, de façon inconsciente, à utiliser ce que nous appelons un « masque ». On l’utilise soit pour se protéger, soit parce que nous avons de la difficulté à s’exprimer, parce que nous avons une mauvaise perception de nous-même, que nous manquons de confiance en nous, pour se faire accepter, aimer des autres, etc.

    Il est important de prendre conscience des situations qui nous amènent à utiliser un « masque » puisque, lorsque c’est le cas, c’est que nous ne sommes pas à l’écoute de nos besoins. Or, lorsque nos besoins ne sont pas comblés, cela a un impact majeur sur notre bien-être intérieur, notre bonheur, notre santé physique et psychologique, sur les relations avec les autres, etc. Il est donc primordial d’être à l’écoute de ses besoins afin de faire grandir son bien-être intérieur, avoir une meilleure relation avec soi-même et avec les autres, faire croître son estime et sa confiance en vous.

 

 

Prendre rendez-vous

819-699-0388

 

 

Vous aimerez aussi les ateliers en ligne Ouvrir les portes du bonheur:

En savoir plus

 

 

D'autres articles qui pourraient vous intéresser:

http://relationaide.net/blogue/comment-developper-une-bonne-communication/

http://relationaide.net/blogue/comment-remonter-son-estime-de-soi/

http://www.relationaide.net/blogue/11trucspouraugmentersaconfianceensoi/

http://relationaide.net/blogue/4-trucs-pour-vous-debarrasser-de-vos-peurs/

 

 

Références :

CIUSSS (Centre Intégré Universitaire de Santé et de Services Sociaux). Programme d’aide au développement et à l’apprentissage des habiletés sociales.

JUNG, Carl. G. L’âme et la vie. Paris. FR. Buchet/Chastel. 1963.

(1) https://fr.wikipedia.org/wiki/Persona

Partager via un média social

Écrivez-moi vos commentaires, vos suggestions de sujets pour des articles, etc.

Les champs signalés d'un * sont obligatoires.

 

 

Infolettre
Formation GRATUITE sur l'estime de soi

Courriel:
Prenom:

Nous utilisons une plateforme automatisée de marketing dans le but de gérer la relation avec nos clients et leur envoyer des courriels promotionnels. En cliquant sur «S'abonner», vous acceptez que l'information fournie nous soit transmise en accord avec notre politique de confidentialité et nos conditions d'utilisation.

Politique d'utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies pour stocker des informations sur votre ordinateur.

Acceptez-vous l'utilisation des cookies ?