La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

6 étapes pour mieux communiquer

Posté le 2020/08/12

6 étapes pour mieux communiquerRien n’est parfait dans ce monde ni même les relations interpersonnelles et encore moins les relations amoureuses. Cependant, certains éléments peuvent aider à entretenir de bonnes relations avec les autres. Un élément essentiel à des ...


6 étapes pour mieux communiquer 6 étapes pour mieux communiquer

   

    Rien n’est parfait dans ce monde ni même les relations interpersonnelles et encore moins les relations amoureuses. Cependant, certains éléments peuvent aider à entretenir de bonnes relations avec les autres et surtout avoir soi-même. Un élément essentiel à des relations interpersonnelles saines est la communication authentique.

    La communication authentique, c’est lorsque nous communiquons, que nous nous exprimons en étant soi-même. La communication authentique se définit comme une communication vraie. Nommer ce que l’on ressent réellement sans juger, sans blâmer l’autre ni se blâmer soi-même. Dire les vraies affaires! Cela demande de s’accorder du temps et de travailler sur soi.

    Or, voici donc 6 étapes pour mieux communiquer de façon authentique afin d’entretenir des relations plus saines avec les autres que ce soit avec la famille, les amis, les collègues de travail, votre patron, dans votre couple.

 

1) La prise de conscience:

    Il est impossible de communiquer de façon authentique si nous ne sommes pas conscience de ce qui se passe à l'intérieur de nous, si nous ne nous connaissons pas. Donc, pour pouvoir se faire, il est essentiel de prendre conscience de son ressenti, ses émotions, ses sentiments, ses mécanismes de défense, ses patterns... Plus nous sommes en contact avec notre monde intérieur, plus nous sommes en mesure de différencier ce qui nous appartient de ce qui appartient à l'autre

    Nos relations présentes sont souvent le résultat de conflits intérieur non résolus de nos relations du passé. 

    Plus nous apprenons à nous connaître, plus il devient facile de comprendre les raison qui font que nous sommes en admiration devant quelqu'un, que nous avons peur, que nous perdons toute notre confiance en nous, que nous nous sentons inférieur... dans certaines situations, devant certaines personnes.

    Apprendre à se connaître est, selon Colette Portelance, psychothérapeute, conférencière, auteure, créatrice et formatrice de l’approche non directive créatrice au Centre de Relation d’Aide de Montréal (CRAM) et à l’École Internationale de formation à l’ANDC, le premier pas vers l'apprentissage de la communication authentique.

C'est aussi l'étape essentielle à tout cheminement personnel.

 

2) L'acceptation

    Selon Colette Portelance, l'acceptation est l'étape la plus longue et la plus ardue à traverser dans l'apprentissage de la communication authentique. En fait, elle l'est dans tout cheminement personnel que ce soit par rapport à son vécu, ses expériences, ses traits de personnalité, ses sentiments, ses comportements, son attitude... 

    Néanmoins, il est impossible de cheminer, d'avancer dans son processus de développement personnel sans l'acceptation.

    Imaginez-vous ce qui se passe dans une relation amoureuse s'il y a des aspects de vous que nous n'acceptez pas? Il y a fort à parier que vous ferez tout pour les cacher, les dissimuler, les nier, et cela créera une tension, des doutes, des ressentis négatifs. Ainsi, la communication authentique devient impossible.

    

 3) L'expression

      « Ton corps parle tellement fort que je n'entends pas ce que tu dis. » J'ai entendu cette phrase d'une enseignante dans le cadre de ma formation en éducation spécialisée et cela m'a marquée pour le reste de mes jours. C'est tellement vrai!

    Lorsque nous communiquons, notre corps, notre non verbal (incluant le ton de la voix, le timbre, la posture, etc.) représente 93% du message que nous envoyons à l'autre alors que ce que nous disons représente seulement 7%. Pensez à une personne qui vous dit qu'elle vous aime, mais qui ne vous regarde pas. Ce qu'elle dit ou son comportement, son non verbal? Pensez à une personne qui dit qu'elle est calme alors qu'elle est rouge comme une tomate et a les poings serrés. Qu'allez-vous croire? Le verbal ou le non verbal?

     Aussi, malgré tout le positif que nous pouvons transmettre par la non verbal: un regard, un geste, il semblerait qu'il est primordial, selon Colette Portelance, de le verbaliser, de le nommer pour une communication satisfaisante. 

    Tout peut se dire... Cependant, il est y a une façon de le dire et c'est de notre responsabilité d'apprendre à bien nommer les choses (lire mon article Comment développer une bonne communication). 

    Certaines personnes ont tendance à laisser l'autre deviner ce qu'elle veut, ce qu'elle ressent, ce qu'elle attend de l'autre. Pendant ce temps, elle attend dans l'espoir que l'autre devine et ne s'occupe pas de ses besoins. Cela risque d'engendrer de la colère, de la déception en voyant ses désirs inassouvis. 

    À l'inverse, penser que nous pouvons deviner, sentir ce qui se passe en l'autre peut laisser place à de fausses interprétations, de fausses perceptions ou de projeter sur l'autre ses propres désirs.

    Pour pouvoir s'exprimer de façon satisfaisante, il est primordial de se connaître et de s'accepter. Sans ces deux premières étapes, il est impossible de communiquer de façon authentique, d'exprimer ce qui se passe réellement à l'intérieur de nous.

 

 4) La responsabilité

    Colette Portelance explique que la responsabilité est une compétence extrêmement difficile à acquérir puisque, instinctivement, l'être humain, lorsqu'il vit de fortes émotions, a tendance à rejeter le blâme sur l'autre, de la juger, le critiquer, le condamner ou, à l'inverse, se critiquer, se blâmer, se juger, etc.

    La partie la plus difficile est d'apprendre à faire la différence entre ce qui nous appartient et ce qui appartient à l'autre. Aussi, que nous avons le pouvoir, seulement, de changer ce qui est en nous, pas ce qui vient de l'extérieur. Nous n'avons aucun pouvoir, aucun contrôle sur ce qui appartient à l'autre, que nous le voulions ou pas. C'est à nous de ses prendre en main, de soigner nos blessures, changer nos perceptions, nos croyances par rapport aux événements, aux situations, aux gens, à soi-même, et de l'accepter. 

    Nous n'avons aucun pourvoir sur ce qui s'est produit dans le passé, mais nous en avons sur ce que nous décidons de faire avec dans le présent. 

 

   « Pour devenir responsable de ce qui se passe en soi,

il importe d'abord d'être conscient de l'émotion ou du besoin,

d'accepter ce vécu, et aussi le fait qu'il nous appartient,

et que nous sommes seuls à pouvoir le prendre en charge. »

- Colette Portelance

 

     À partir du moment où nous prenons conscience et que nous acceptons que nous sommes responsables de nos blessures, de nos émotions, il devient plus facile de prendre en charge ces blessures et ces émotions pour leurs donner un sens afin les rendre plus constructives, plus positives. Cela donne un pouvoir incroyable sur sa vie. Nous devenons le créateur de sa propre vie plutôt qu'être simplement en réaction par rapport à elle, par rapport à ce qui arrive.

    Si le but, dans l'expression de ses émotions, est de créer un rapprochement, il y a fort à parier que cela sera mieux accueilli que si le but est de blâmer, critiquer, juger l'autre. Souvenez-vous que vous êtes responsable de la façon que vous nommez les choses... non pas de la façon que l'autre réagit.

 

5) L'intégration

    Lorsque nous vivons des difficultés, que nous n’obtenons pas ce que nous désirons, que nous souffrons, le réflexe de l’être humain est de chercher des solutions pour contrer ces difficultés, ne plus souffrir, etc. Or, comme l’explique si bien Colette Portelance, nous avons tendance à rechercher à l’extérieur des solutions, des moyens et, souvent, des solutions ou des moyens qui vont donner des résultats rapides, alors que la clé est à l’intérieur de nous. Cela nous conduira à une satisfaction temporaire.

    Il ne suffit pas de prendre conscience de ce que nous vivons, ressentons, de l’accepter, de l’exprimer de façon responsable pour effectuer des changements en profondeur et durable. Il est primordial de les intégrer, les ressentir au plus profond de nous, que ces changements passent de la tête et descendent jusqu’au cœur. C’est à ce moment que l’on sait que nous avons vraiment fait un changement en profondeur et cela passe par l’acceptation de ce que nous sommes vraiment. Comme elle le dit si bien : « S’accepter, c’est construire à partir de la réalité de ce qu’on est, non à partir de l’être idéal qu’on voudrait être. » (1)

    Plus nous communiquons de façon authentique, plus nous établissons des liens profonds et vrais avec soi-même et avec les autres, et plus l’autre devient un déclencheur de nouveaux apprentissages.

    C’est le travail d’une vie!

 

6) La création et l’autocréation

    Notre société est axée beaucoup sur la performance, le paraître, l’avoir… La communication authentique est, quant à elle, basée sur l’être,  l’authenticité, être vrai. Dès que nous sommes en réaction par rapport à une situation, une personne, que nous désirons avoir le dessus sur l’autre, que nous agissons comme si nous avions quelque chose à prouver, nous ne sommes pas nous-même. Et là réside tout le défi.

    Il nous appartient donc d’être le propre créateur de sa vie afin de prendre conscience de qui nous sommes réellement, de s’accepter, s’affirmer adéquatement et de façon responsable par rapport à ce que l’on ressent réellement, de l’intégrer au plus profond de nous-même.

 

 

 

Une formation GRATUITE, ça vous intéresse?

 

Cliquez sur le lien ci-dessous pour vous inscrire à la formation GRATUITE

Comment développer une bonne communication

 

 

Prendre rendez-vous

819-699-0388

 

 

Vous aimerez aussi les ateliers en ligne Ouvrir les portes du bonheur:

En savoir plus

 

 

D'autres articles qui pourraient vous intéresser:

http://relationaide.net/blogue/11trucspouraugmentersaconfianceensoi/

http://relationaide.net/blogue/4-trucs-pour-vous-debarrasser-de-vos-peurs/

http://relationaide.net/blogue/comment-developper-une-bonne-communication/

http://relationaide.net/blogue/8-peurs-qui-nuisent-la-communication/

http://relationaide.net/blogue/11-idees-irrealistes-et-ses-consequences/

 

 

Référence :

Notes de cours Formation de base en PNL: Les fondements de la PNL. Coaching Québec.  Québec. 2018.

PORTELANCE, Colette. La communication authentique. Montréal. QC.   Éditions du CRAM. 1997.

Partager via un média social

Écrivez-moi vos commentaires, vos suggestions de sujets pour des articles, etc.

Les champs signalés d'un * sont obligatoires.

 

 

Infolettre
Formation GRATUITE sur l'estime de soi

Courriel:
Prenom:

Nous utilisons une plateforme automatisée de marketing dans le but de gérer la relation avec nos clients et leur envoyer des courriels promotionnels. En cliquant sur «S'abonner», vous acceptez que l'information fournie nous soit transmise en accord avec notre politique de confidentialité et nos conditions d'utilisation.

Politique d'utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies pour stocker des informations sur votre ordinateur.

Acceptez-vous l'utilisation des cookies ?