Toxicomanie et santé mentale

 

De plus en plus, les gens banalisent la consommation de cannabis. Mais ses effets sont-ils vraiment si peu néfastes? Et qu’en est-il des autres types de drogues? Il semblerait que toxicomanie et santé mentale soient reliées. En effet, de plus en plus de chercheurs font un lien entre la consommation de drogues et la santé mentale. Est-ce que la consommation de drogue engendre des problèmes de santé mentale ou est-ce l’inverse?

« Les maladies mentales minent la santé mentale, mais la santé mentale ne

se réduit pas à l’absence de maladies mentales. Il s’agit plutôt de la ressource

essentielle de tous les êtres humains et d’une composante fondamentale

de la santé vue sous tous ses angles. »

[Tom Lips, Santé Canada (11:7)]

L’OMS la définit comme «un état de dépendance physique et psychique ou les deux, vis-à-vis un produit et s’établissant chez un sujet et la suite de l’utilisation périodique ou continue de celui-ci» (1)

Par le terme «santé mentale», on veut parler du continuum de traits psychologiques ou d’états, autant les pathologiques (dépression, psychose,…) que positifs (bien-être, bonheur, …) Elle nous donne la capacité de passer au travers plusieurs difficultés ou nous donner des ressources telle la résilience. Lorsqu’une personne se retrouve avec une mauvaise santé mentale, on parle alors de détresse psychologique, mal-être, etc.

 

Explications que toxicomanie et santé mentale soient reliées :

La consommation de substances psychoactives peut augmenter le risque de problèmes de santé mentale chez ses usagés tout en diminuant les effets de la médication.  Ce qui fait le plus peur c’est que les symptômes de maladie mentale sont souvent sous-estimés à cause de la sensation de bien-être ressentie chez ces personnes.

Chez les jeunes, ces troubles de santé mentale causés par les SPA (substances psychoactives) sont, la plupart du temps, les TDAH, les troubles bipolaires, les troubles de conduites (agressions, destructions, fraudes, vols, délinquance…), la dépression, alcoolisme fœtale, la schizophrénie, l’anxiété sociale, le stress post-traumatique, les troubles d’apprentissage, les troubles de l’alimentation et plusieurs autres.

Il existe différents types de relation en usage de SPA et le trouble de santé mentale.  Parfois, les SPA peuvent faire apparaître les troubles mentaux, peuvent déclencher certains troubles chez les gens qui sont prédisposés à ceux-ci ou peuvent augmenter les symptômes d’une maladie mentale chez quelqu’un. Donc que toxicomanie et santé mentale soient reliées.

Il arrive que les effets de l’usage de SPA (substances psychoactives) ressemblent aux symptômes d’un trouble mental, mais que cela ne soit pas le cas. Aussi, les symptômes peuvent être masqués par ces substances, les gens seront donc portés à utiliser celles-ci pour s’autotraiter contre la maladie mentale à laquelle ils font face.

Voici quelques relations pouvant être observées entre la consommation de substances psychoactives et les maladies mentales (2) :

1-     Créer : SPA peuvent créer des symptômes psychiatriques.

2-     Déclencheur : Usage de SPA peut déclencher des troubles mentaux si la personne y est prédisposée.

3-     Exacerber : les symptômes de la maladie mentale peuvent augmenter avec l’usage de SPA.

4-     Imiter : Les symptômes dus à l’usage de SPA peuvent ressembler très étroitement à ceux des troubles psychiatriques.

5-     Masquer : L’usage de SPA peut masquer les symptômes de troubles mentaux

6-     Absence de lien : la personne peut disposer d’un facteur commun à la toxicomanie et santé mentale.

En résumé, la consommation est une « menteuse » qui se cache derrière une belle façade.  Derrière ses effets bienfaisants se cachent beaucoup de problématiques déjà existantes, qui peuvent s’aggraver ou apparaître avec le temps.  Malgré le fait que beaucoup de gens banalisent la consommation de cannabis, il ne faut pas oublier que c’est un produit chimique et qu’un produit chimique a toujours des effets indésirables sur le corps humain à plus ou moins long terme, comme nous l’avons mentionné dans notre texte, dépendamment, bien sûr, de la quantité et de la fréquence de consommation. Et il ne faut pas oublier aussi que tout est dans la façon et des raisons qu’une personne consomme.

Attention! car toxicomanie et santé mentale vont souvent de paires.

N’hésitez pas à me contacter! 819-699-0388

ou info@relationaide.net

Références