Suicide en statistiques

 

On a tous connu, de près ou de loin, quelqu’un qui a subit la perte d’une personne significative. Déjà, perdre un être aimé n’est pas facile, mais s’il faut rajouter que cette personne se soit enlevée la vie, la douleur est vécue très différemment.

Le mot suicide vient du latin suicidium, du verbe sui caedere qui signifie « se massacrer soi-même ». Donc, le suicide est le geste délibéré ou conscient de mettre fin à sa propre vie. On parle aussi, lorsqu’une personne s’est enlevée la vie, de suicide complété.

 

Statistiques

Pour donner une idée de combien de personnes peuvent vivre ce drame, voici les données récentes de statistiques prisent de l’institut national de santé publique du Québec (INSPQ). Et cela, c’est sans compter les suicides masqués soit par un accident de voiture, ou tout autre genre d’accidents, ou par toutes autres raisons, qui pourraient cacher un acte de suicide. Selon ce rapport, 1089 personnes se sont enlevées la vie au Québec en 2010, dont 829 hommes et 258 femmes. Toutefois, ce qui est encourageant c’est que, toujours selon ce rapport, il y aurait une baisse de 8.5% du taux de suicide depuis 1999, période où l’on a atteint le plus haut taux. C’est dans la catégorie des hommes âgés entre 35-49 ans que le taux est le plus élevé en 2010 soit 34.1 par 100 000 habitants et chez les femmes dans la catégorie d’âge entre 50-64 ans avec un taux de 11.5.

Si on regarde le taux de suicide  par 100 000 habitants dans le monde, en France, pour l’année 2008, il y a 26,4 hommes et 7,2 femmes qui se sont enlevés la vie. Au Japon, le taux de suicide est aussi élevé qu’en France. C’est au Japon qu’il y a le plus haut taux de suicide chez les adolescents. En 2008, environ 32 000 Japonais se sont suicidés, selon la police. Les taux de suicide les plus faibles sont en Italie, Grande-Bretagne et aux États-Unis. Le Québec se situe au 9e rang parmi 22 États sélectionnés par l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

On dit que les femmes font plus de tentatives de suicide tandis que les hommes le complètent plus souvent. Une personne sur 7 aurait eu des idéations suicidaires et une personne sur 16 ferait une tentative de suicide. Pour chaque personne décédée par suicide, il y a au moins 10 personnes de son entourage qui en seront affectées.

N’hésitez pas, allez chercher de l’aide, car il y a de l’espoir!

 

Références

http://www.aqps.info/media/documents/Suicide_Qc_INSPQ_miseajour2013.pdf

http://aqps.info/media/documents/INSPQ.pdf

http://fr.wikipedia.org/wiki/Suicide