Résilience et bonheur

 

La résilience, on en entend parler, mais savons-nous vraiment ce que c’est? S’il y quelque chose que nous avons tous en commun en tant qu’être humain, c’est que personne n’est à l’abri de l’adversité. Tout le monde a vécu, à un moment ou l’autre de sa vie, des périodes difficiles où elle a eu l’impression que tout basculait, que le monde venait de s’écrouler et où elle se sentait complètement perdue. Mais que faire dans ces moments-là? Comment réagir?

La résilience est cette capacité à «rebondir», à retomber sur nos pieds, à s’adapter suite à une période difficile. C’est cette capacité à transformer un événement désagréable en quelque chose de constructif à travers lequel nous apprenons, nous grandissons. Alors quand on a l’impression que tout bascule, il est important d’apprendre à se trouver des moyens et chercher des solutions afin de retomber sur nos pieds et retrouver le chemin à suivre, mais surtout, de donner un sens à cet événement pénible, cette situation douloureuse. De plus, il est important de prendre le temps de s’arrêter pour se permettre de vivre ces émotions désagréables.

Selon Anne-Laure Maire (2015), une attitude de résilience est dynamique dans le temps et passe par plusieurs étapes.

- Une personne résiliente passe par une révolte et un refus de se sentir condamné au malheur.
- Viennent ensuite le rêve et le défi, c’est à dire le souhait de sortir d’un traumatisme plus fort, en atteignant un objectif.
- On note aussi l’attitude de déni, qui consiste à se créer une image de personne forte afin de se protéger de la pitié de l’entourage, même si une fragilité intérieure demeure.
- Enfin l’humour : un résilient a tendance à développer une forme d’autodérision face à son traumatisme. Une manière de ne pas se complaire dans la tristesse et de cesser d’être exposé aux yeux des autres comme une victime de la vie.

Elle mentionne aussi que certaines personnes passent par une phase de création (peinture, écriture, dessin, etc.) qui est un excellent moyen pour exorciser tout ce que nous avons à l’intérieur. La création est très constructif car il permet d’extérioriser ce qui est ressenti sans nuire aux autres ni à soi.

Est-ce que la résilience s’apprend? Pourquoi pas? Certes, certaines personnes naissent avec des traits qui facilitent la résilience et l’éducation peut aussi y être pour quelque chose, mais personne naît avec la capacité de faire face à l’adversité, c’est quelque chose que nous apprenons souvent quand la situation survient. Nous nous découvrons souvent des forces que nous ignorions. Est-ce qu’on peut apprendre la résilience? Je pense que oui, en apprenant à changer notre façon de voir les choses ce qui n’est pas toujours évident, certes, mais faisable.

Je peux vous aider dans ce processus de résilience!!!

 

N’hésitez pas à me contacter!!! 819-699-0388 ou

à info@relationaide.net

Parce que tu en vaux la peine …

 

Vous pouvez aussi lire d’autres de mes articles en suivant les liens suivant:

http://relationaide.net/comment-gerer-ses-emotions

http://relationaide.net/les-resistances-au-changement

http://relationaide.net/les-erreurs-de-pensee

 

Références:

Frankl, E. Viktor. Découvrir un sens à sa vie avec la logothérapie. Éditons de l’Homme. 1988

http://www.aufeminin.com/therapies/resilience-s637867.html

http://www.aufeminin.com/therapies/boris-cyrulnik-resilience-d4839.html