Remonter son estime de soi

 

Avant d’apprendre à remonter son estime de soi, il important de savoir ce qu’est l’estime de soi (voir mon article «Estime de soi»). Selon Martin Légaré et Sébastien Mailhot, psychologues, l’estime de soi est à la base du bonheur et du bien-être psychologique. Il protège contre les problèmes de santé mentale et est un bon allié pour contrer les difficultés de la vie.

Selon Auger (2012), nous n’avons qu’une valeur extrinsèque, c’est-à-dire, la valeur que nous avons aux yeux des autres et qu’ils nous accordent. Pour lui, la valeur intrinsèque, si elle existe, ne peut augmenter ou diminuer ni être supérieur ou inférieure aux autre puisque nous ne pouvons être ni plus ni moins qu’un être humain et tous les êtres humains ont la même valeur. Bref, tout est dans la façon dont on se perçoit soi-même et qu’on perçoit les autres.

L’estime de soi se définit donc comme étant la façon dont on se perçoit soi-même, c’est-à-dire nos forces et nos limites dans les différentes sphères de notre personnalité et de notre vie, la valeur qu’on se donne, qu’elle soit bonne ou mauvaise. La façon dont on se perçoit influencera beaucoup nos choix de vie que ce soit au niveau personnel, professionnel ou affectif, et sur notre bien-être personnel (Légaré, M. et Mailhot, S.,  2009, Sayegh, 2012).

Mais comment faire pour remonter son estime de soi? Nous pouvons le faire de deux façons: soit en se valorisant de façon extrinsèque, c’est-à-dire, en se valorisant par rapport à notre travail, la famille, notre compte en banque, notre réseau social, etc. ou de façon intrinsèque, c’est-à-dire, en ayant une vision de nous-même juste et réaliste, en étant fier de nous lorsque l’occasion se présente, en reconnaissant nos forces, mais aussi nos limites tout  en les acceptant, etc. Évidemment, remonter son estime de soi de façon intrinsèque est grandement plus profitable et avantageux qu’en se valorisant par tout ce qui est extérieur à nous puisque tout ce qui est extérieur peut changer dans le temps et à n’importe quel moment.

Il va de soi qu’une interaction positive entre les parents et l’enfant et des parents aimants vont grandement aider à avoir une bonne estime de soi. Toutefois, ce n’est pas parce que nous avons eu une enfance plus perturbée, moins avantageuse où les parents étaient inadéquats, etc. qu’on ne peut pas avoir une bonne estime de soi. Il sera alors utile et profitable de se défaire des croyances irréalistes et désuètes construites durant notre enfance. Comme le dit si bien Lucien Auger (1974, p.126), «À la différence de l’adulte, l’enfant ne maîtrise que peu son  environnement et  ses émotions, mais il n’est pas nécessaire qu’une fois devenu adulte il continue à revivre des craintes jadis appropriées, mais qui ont cessé de l’être avec le temps. »

Le Centre de santé et de consultation psychologique de l’Université de Montréal propose plusieurs moyens pour remonter son estime de soi. En voici quelques-uns:

- Vivez de nouvelles expériences. Vous aurez ainsi l’opportunité de développer en vous de nouvelles ressources en plus d’apprendre à mieux vous connaître.

- Développez votre autonomie. Fixez-vous des objectifs personnels qui ne dépendent que de vous.

- Apprenez d’abord à vous accepter avec vos forces, vos qualités et vos difficultés. Les changements que vous souhaitez réaliser, lorsqu’ils tiennent compte de qui vous êtes, ont plus de chance de se réaliser et vous en ressortirez grandi.

- Identifiez votre discours intérieur et tentez de faire taire les critiques. Vous dénigrer n’est certainement pas le meilleur moyen de vous améliorer.  Adoptez un discours compatissant, qui laisse place à l’amélioration et à l’épanouissement personnel.

- Engagez-vous dans des activités qui ont du sens pour vous.

- Développez votre capacité à communiquer.

- Sachez vous entourer de personnes qui vous inspirent.

- Acceptez l’imperfection chez les autres, comme pour vous-mêmes, et apprenez à pardonner.

- Prenez le temps de savourer les moments positifs de votre journée.

- Recherchez les situations qui vous procurent du plaisir et de la détente.

- Tentez de persévérer dans l’atteinte de vos objectifs. Ne vous découragez pas au premier obstacle. Pour augmenter les chances d’atteindre vos objectifs, ceux-ci doivent être réalistes.

Vous pouvez aussi tenir un journal dans lequel vous écrirez vos bons coups de la journée, vos rêves ainsi que des moyens pour les atteindre. Dans les moments plus difficiles, vous pourrez consulter votre journal, cela vous aidera pour vous rappeler que vous avez de belles forces et qu’il vous arrive de faire des bons coups, pas juste des mauvais.

En résumé, l’estime de soi est la perception que nous avons de nous-même et la rehausser, sans toutefois en venir à se sentir supérieur aux autres, il est utile de mettre des choses en place, mais surtout de changer notre discours interne afin de le rendre plus juste et  réaliste. Souvenez-vous que vous ne pouvez être ni plus ni moins qu’un être humain ce qui signifie que nous avons tous la même valeur.

 

Je peux vous aider à remonter votre estime de soi!!!

 

N’hésitez pas à me contacter!!! 819-699-0388 ou

info@relationaide.net

 

Voici d’autres articles qui pourraient vous intéresser:

http://relationaide.net/estime-de-soi

http://relationaide.net/emotions-dynamisantes

http://relationaide.net/apprendre-a-etre-heureux

 

Références:

Auger, L. (2012). Prendre soin de soi. Brossard. QC. Les éditions Un monde différent Ltée.

Auger, L. (1974). S’aider soi-même: Une psychothérapie par la raison. Ottawa, ON, Les éditions de l’Homme ltée.

L’estime de soi: un ingrédient essentiel au bien-être. Centre de santé et de consultation psychologique. Services aux étudiants. Université de Montréal.

Légaré, M., Mailhot, S. (2009). Soyez heureux; apprenez à vous aimer! QC. Les éditions 2 psys.

http://www.psychologuesaint-brunorive-sud.com/les-cles-de-mon-bien-etre/module-de-l-estime-de-soi/c-est-quoi-avoir-une-bonne-estime-soi/