Petite fleur veut SON bonheur

 

Dans un endroit comme les autres vivait une petite fleur, elle, pas comme les autres. Dès son plus jeune âge, elle percevait le monde autour d’elle d’une façon différente. Elle voyait, entendait des choses que nul autre ne voyait ou n’entendait. Elle se sentait tellement différente des autres petites fleurs autour d’elle. Elle se sentait triste, en colère et parfois même coupable de tout ce qui se passait autour d’elle. Elle ne savait pas quoi faire et c’est ça qui la rendait furieuse et triste.

Pourtant, quand elle observait les autres petites fleurs, et les grandes aussi, elle sentait et goûtait ce qu’elle pourrait ressentir si elle arrivait percevoir la vie différemment et aider les autres à faire de même. Mais comment faire?

Jusqu’au jour où elle décida qu’elle voulait se construire un bonheur, SON bonheur. Elle ne savait pas trop comment s’y prendre, quoi faire pour atteindre son but, mais elle savait qu’un jour, elle y arriverait. Elle le ressentait au fond d’elle, dans son cœur.

Elle continua sa vie et un jour, elle en eu marre de cette vie. Elle se demanda : « Si je construisais MON bonheur, à quoi il ressemblerait? ». Petite fleur se mit à rêvasser, à imaginer et même à goûter à quoi pourrait ressembler son bonheur. Elle ressentirait toute la chaleur et la douceur que lui procurerait ce bonheur, comme la chaleur du soleil sur ces pétales, sur ses jolies petites feuilles les jours de printemps. Il aurait un petit goût sucré, mais pas trop. Peut-être même un peu salé pour créer un équilibre. Il y aurait de belles couleurs flamboyantes,  éclatantes : fuchsia, mauve, bleu mers du sud, jaune citron, vert lime … Wow! Comme ce serait merveilleux! Mais comment y arriver? Elle ne savait pas comment faire.

Ce fut un chemin long et difficile. Elle rencontra beaucoup d’autres fleurs, mais aucune ne lui donnait de réponses satisfaisantes. Un jour, elle se dit que le bonheur n’était peut-être pas fait pour elle, car malgré les efforts, elle n’y parvenait pas. Découragée, petite fleur se demanda : Et s’il y avait quelque chose de mieux ailleurs?

À partir de ce jour, elle fit des choix différents et comprit qu’elle devait construire elle-même son bonheur et ne pas se fier sur les autres puisque les autres ne pouvaient pas savoir ce qu’était SON bonheur ni changer pour elle. C’était à elle de faire des choix. Aussi que le bonheur n’est pas parfait.

Or, petite fleur continua, jour après jour, la quête de son bonheur. Elle se mit même à prendre des risques calculés pour réaliser ses rêves. Elle avait des projets et s’y accrocha de toutes ses forces. Elle voulait aider les autres à atteindre LEUR bonheur. Mais comment aider les autres à construire leur bonheur, si elle-même n’y arrivait pas?

Elle continua d’avancer, un pas à la fois et, peu à peu, elle arriva enfin à son but, du moins en partie. Comment le savait-elle? Malgré les intempéries,  elle réussissait à ressentir de la gratitude, à voir le côté positif des choses et, surtout, ressentir de la joie, de la sérénité dans son cœur, même si elle n’avait pas encore obtenu ce qu’elle désirait. Elle concentrait son énergie à trouver des solutions pour régler ses problèmes, pour réaliser ses rêves. Elle continuait d’avancer sans se décourager. Certes, elle vivait des moments de frustration, ressentait de la colère, de la tristesse, mais tout ça durait beaucoup moins longtemps qu’avant. Les émotions étaient moins intenses aussi. Elle acceptait que son bonheur ne soit pas parfait.

Depuis, elle continue à entretenir SON bonheur en l’arrosant de penser positives, d’humour,  de solutions écologiques, de moments pour se reposer. Elle apprit que si elle n’en prend pas soin, il risquait de s’évanouir, de s’éteindre. Petite fleur apprit aussi que le bonheur n’est pas parfait et ne le sera jamais. Surtout, le bonheur, ça se construit un pas à la fois.

 

 Si, vous aussi, vous voulez votre bonheur,

contactez-moi! 819-699-0388

Prendre rendez-vous