Les signes avant-coureurs d’un suicide

 

Il y a plusieurs types de signes avant-coureurs d’un suicide.

Les signes directs qui sont, par exemple, une tentative de suicide, une personne qui verbalise qu’elle veut mourir. Ce sont les signes les plus faciles à détecter puisqu’ils sont très clairs, sans détour.

Les signes verbaux indirects, qui sont un peu plus subtiles, mais relativement facile à reconnaître. Par exemple, un adolescent qui dit qu’il ne vivra pas jusqu’à 30 ans ou qui nomme qu’il va avoir la paix bientôt ou encore qui verbalise qu’il est inutile.

Il y a aussi les préparatifs reliés au départ qui sont, par exemple, faire ses adieux à ses proches, faire son testament, faire don d’objets auxquels la personne tient. Ce sont les trois types de signes les plus reliés au suicide.

Cependant, il y a d’autres signes avant-coureurs non négligeables comme les changements prononcés de comportement, les manifestations symboliques, comme une chanson ou un poème, les intérêts de la personne, par exemple, intérêt pour la mort, les choses morbides, tout ce qui concerne les moyens de se suicider. L’isolement fait parti des signes avant-coureurs, et on ne parle pas seulement d’isolement physique, mais aussi psychologique. Il y a aussi les indices comportementaux, comme des signes d’abattement ou d’agitation, des signes émotifs, comme pleurs, découragement, dénigrement et désintéressement, ou encore les indices intellectuels, comme diminution de la performance à l’école ou au travail, les pertes de mémoires ou la confusion. Enfin, il y a les indices biologiques, comme la perte ou l’augmentation de l’appétit, la perturbation du sommeil ou des manifestations physiques de stress. Tous ces signes ne sont pas automatiquement reliés aux idéations suicidaires ou au suicide comme tel, mais peuvent donner des pistes que quelque chose ne va pas chez la personne. Il est important d’en tenir compte.

Soyez vigilent! Et dans le doute, allez chercher de l’aide!

819-699-0388

 

Référence

MÉNARD, Andrée. Recueil de notes de cours : « Intervenir de façon sécuritaire en situation de crise ». 2005.

 

http://sante.gouv.qc.ca/conseils-et-prevention/prevenir-le-suicide/