Les résistances au changement

 

Avez-vous remarqué comment il est difficile de changer certains comportements, certaines habitudes? Ce sont les résistances au changement qui nous empêchent d’atteindre nos objectifs et d’être heureux car, inconsciemment, nous avons tendance à toujours aller vers ce que nous connaissons déjà et à entretenir, sans s’en rendre compte, des croyances et des pensées qui sont ancrées en nous, même si elles sont complètement irréalistes, désuètes et stupides. Certaines de nos croyances peuvent même nous amener à se comporter à l’opposé de nos désirs, de l’atteinte de nos objectifs et de nos valeurs. Selon Regard (2007), «C’est uniquement la répétition mentale de ce qui nous préoccupe qui lui donne une apparence de solidité à toute épreuve

Selon Auger (2012), il y a 3 sources aux résistances:

1) La première source des résistances est la ténacité des habitudes que nous avons acquises depuis l’enfance. En comparaison, nous n’avons qu’à penser combien il est difficile d’apprendre une nouvelle langue. Et pourtant, il nous a été facile d’apprendre notre langue maternelle. C’est parce que nous n’avions pas à défaire ce qui était déjà là puisque nous ne parlions aucune langue. Il est plus facile d’apprendre une nouvelle tâche que de réapprendre à faire un travail avec une nouvelle technique de travail, particulièrement si cela fait des années que nous faisons cette tâche.

De plus, comme, bien souvent, nous demeurons dans le environnement, nous devons nous attendre à ce que les gens autour de nous ne comprennent pas notre nouvelle façon de penser et d’agir ce qui entraînera des commentaires négatifs et, ainsi, entretiendra les vieilles croyances et idées. Il est à noter qu’il est irréaliste de penser que nous pouvons changer en seulement quelques heures ce qui est ancré en nous depuis plusieurs années.

2) La deuxième source qui n’aide pas à se délivrer des résistances est la façon dont nous nous y prenons pour se défaire de nos fausses croyances et de nos idées irréalistes. Nous avons tendance à le faire de façon épisodique et sur une courte durée alors qu’il est préférable de confronter ses idées et ses croyances à tous les jours, et ce, plusieurs fois par jours jusqu’à ce qu’elles disparaissent. Il est important d’en prendre conscience car si nous confrontons nos idées à un moment de la journée, mais que le reste de la journée, nous continuons nos discours internes négatifs ou irréalistes, les émotions désagréables reviendront et les comportements indésirables aussi.

3) Une troisième source aux résistances est si nous sommes dans un état de fatigue ou de maladie, cela peut diminuer grandement votre capacité à penser clairement et de façon logique. Dans ces moments, c’est comme si nous régressions vers des phases antérieures. Lorsque nous sommes dans un état de fatigue, il est d’autant plus facile d’alimenter ces discours internes négatifs et irréalistes.

« Ainsi, il nous faut « détricoter » nos croyances selon lesquelles

nous ne sommes vivants que lorsque nous souffrons, puisque

c’est tout ce que nous connaissons. »

- Diane Gagnon

Souvenez-vous que si nous changeons nos croyances et notre façon de voir les choses, nous changerons automatiquement notre façon d’agir et nos comportements. Par exemple, si ce que nous avons connu est la violence, nous aurons tendance à penser que ça fait partie de la normalité alors que c’est tout faux. La journée où nous savons que vivre dans la violence ne fait pas parti de la normalité, il est alors possible de mieux choisir les personnes qui nous entourent afin de ne plus tolérer de vivre dans un environnement malsain et nuisible.

 

Je peux vous aider à vous défaire de vos résistances!!!

 

N’hésitez pas à me contacter: 819-699-0388 ou

à info@relationaide.net

 

Voici d’autres articles qui pourraient vous intéresser:

http://relationaide.net/la-colere-dou-vient-elle

http://relationaide.net/culpabilite-dou-vient-elle

http://relationaide.net/lanxiete-quest-ce-que-cest

http://relationaide.net/les-emotions-et-leur-cause

 

 

Références:

Auger, L. (2012). Prendre soin de soi. Brossard, Québec, Les éditions Un monde différent ltée.

Auger, L. (1974, 2004). S’aider soi-même : Une psychothérapie par la raison. Ottawa, Ontario, Les éditions de l’homme ltée.

Regard, J. (2007). Les émotions, tout simplement! Paris. Les éditions Eyrolles

http://lucienauger.com/Librairie.html

http://lasolutionestenvous.com/saccrocher-au-negatif/