Les émotions et leur cause principale

 

« Ce ne sont pas les situations qui causent les émotions, mais la manière dont on les interprète. »

-  Aaron Beck

 

Qu’est-ce qui causent les émotions? Plusieurs chercheurs se sont penchés sur la question.  Toutefois, n’avons-nous pas tendance à penser que ce sont les événements de notre vie qui font que nous vivons telles ou telles émotions? D’ailleurs, il y a plusieurs échelles qui évaluent le stress de divers événements. Cependant, comment expliquer que plusieurs vivent la même situation, mais que tous la vivent différemment?

 

Auger (1974) rapporte trois causes des émotions :

1) La stimulation directement physique d’une partie quelconque de l’organisme (drogues, alcool, médicaments, etc.)

2) Les stimuli sur le système sensori-moteur qui passent à travers nos sens (l’ouïe, la vue, le toucher, le goût, l’odorat)

3) Les cognitions (idées, interprétations, croyances, etc.)

La principale cause des émotions

Toutefois, selon Lucien Auger (1974, 2001, 2012), la principale cause des émotions se situe au niveau de la façon dont on interprète les événements et les situations, nos croyances et nos idées sous-jacentes donc nos cognitions. Alors, selon lui, les événements nous donnent une occasion de ressentir des émotions désagréables donc n’en sont pas la cause. Par exemple, au lieu de dire que je me sens découragée parce que j’ai échoué à un examen ou que je me sens en colère à cause de la façon dont mon père ou ma mère me traite, je pourrais le nommer ainsi : «Je me sens découragée lorsque cette situation arrive» OU «Je me sens en colère lorsque tu me parles ainsi» OU «Je me sens anxieux à propos de cette situation».

 

Ce qui est important de remarquer c’est que, comme le mentionne Lucien Auger (1974 2001, 2012), si la cause demeure dans les événements, cela signifie que la personne est condamnée à continuer à vivre ces émotions désagréables sans pouvoir rien y faire, alors que si la cause se situe dans la façon dont elle interprète la situation, cela signifie qu’elle peut apporter une modification à ses idées, ses croyances et ainsi diminuer l’intensité, le fréquence et la durée des émotions désagréables.

 

En résumé, si nous changeons la façon de voir les événements de notre vie, notre discours interne, la façon dont on les interprète, nos émotions et notre état changent aussi, c’est-à-dire, que nous vivons moins intensément les émotions désagréables, elles se présentent moins souvent et elles durent moins longtemps.

 

N’hésitez pas à me contacter!!!

819-699-0388

 

Vous pouvez aussi lire d’autres articles sur les émotions en suivant ces liens:

http://relationaide.net/culpabilite-dou-vient-elle

http://relationaide.net/lanxiete-quest-ce-que-cest

http://relationaide.net/la-colere-dou-vient-elle

http://relationaide.net/la-tristesse

 

Références:

Auger, L. (2001 ). Le temps d’apprendre à vivre. Repentigny, QC, Collection microthérapie.

Auger, L. (2001). L’approche émotivo-rationnelle. Repentigny, QC, Collection microthérapie.

Auger, L. (2012). Prendre soin de soi. Brossard, QC, Les éditions Un monde différent ltée.

Auger, L. (1974). S’aider soi-même : Une psychothérapie par la raison. Ottawa, ON, Les éditions de l’homme ltée.

Borgia, A. (1998). Devenir maître de ses émotions: Guide pratique pour apprendre à être heureux.

http://lucienauger.com/