Les émotions!!!

 

Les émotions! Nous allons essayer de comprendre qu’est-ce que les émotions qui sont omniprésentes chez tous les êtres humains et qui influencent beaucoup le cours de nos vies.

Vous êtes chez vous, tranquille, en train de lire un bon livre dans un bon bain chaud et moussant après une soirée entre amis. Vous vous sentez calme, bien et détendu. Soudain, le téléphone sonne alors qu’il est minuit passé. Des pensées et des émotions surgissent. Vous pensez qu’un membre de votre famille ou un ami proche a eu un accident ou est entré à l’hôpital suite à un malaise, et l’anxiété monte. Vous vous sentez stressés et envisagez le pire. Vous répondez pour réaliser que ce n’est qu’un faux numéro. Alors, la tension redescend et vous pouvez continuer à profiter de votre bain moussant ainsi que votre roman.

 

Selon Auger (1974), il y a deux groupes d’émotions soit les émotions désagréables (peur, colère, culpabilité, tristesse, anxiété, etc.) et les émotions agréables (joie, sérénité, paix, gaiété, etc.). L’objectif est de diminuer la fréquence, l’intensité et la durée des émotions désagréables et d’augmenter les émotions agréables – et non pas de les éliminer.

 

Toujours selon Auger (1974), il y a trois manières principales pour les contrôler. Premièrement, en utilisant des moyens physiques comme consommer des médicaments, de l’alcool ou des drogues, et on sait tous comment le choix est immense. Deuxièmement, en agissant le système sensori-moteur, c’est-à-dire, en faisant des séances de relaxations, du sport, du Yoga, etc. Finalement, en travaillant à modifier ses pensées afin qu’elles soient plus réalistes, c’est-à-dire, changer ses pensées, sa philosophie de vie afin qu’elles représentent davantage la réalité. C’est avec les deux dernières que je travaille avec les personnes que je rencontre à mon bureau.

 La principale cause des émotions

Selon Auger (1974), la pensée et l’émotion ne sont pour ainsi dire pas distinguable. De plus, modifier ses pensées ne veut pas dire non plus réprimer ou contrôler ses émotions. Il n’est pas très profitable de nier ses émotions lesquelles risquent de resurgir d’une autre façon. Donc, ce qu’il dit, c’est qu’il vaut mieux remonter à la source de l’émotion et s’attaquer à sa cause, c’est-à-dire les idées, les croyances, les perceptions, pour des résultats plus profonds et durables même si cela peut prendre un certain temps.

 

En résumé, nous pouvons améliorer notre bien-être intérieur en travaillant à modifier nos idées et nos croyances afin d’avoir une vie où les émotions agréables sont plus présentes et les émotions désagréables moins intenses. Investir en soi est le meilleur placement qui soi et je peux vous aider à obtenir des résultats.

 

Vous pouvez aussi lire d’autres articles:

http://relationaide.net/les-emotions-et-leur-cause-principale

http://relationaide.net/comment-gerer-ses-emotions

 

 

N’hésitez pas à me contacter!

819-699-0388

 

 

Références:

Auger, L. (2001 ). Le temps d’apprendre à vivre. Repentigny, QC, Collection microthérapie.

Auger, L. (2001). L’approche émotivo-rationnelle. Repentigny, QC, Collection microthérapie.

Auger, L. (2012). Prendre soin de soi. Brossard, QC, Les éditions Un monde différent ltée.

Auger, L. (1974). S’aider soi-même : Une psychothérapie par la raison. Ottawa, ON, Les éditions de l’homme ltée.

Borgia, A. (1998). Devenir maître de ses émotions: Guide pratique pour apprendre à être heureux.

http://lucienauger.com/