Composer avec les émotions

 

Vous êtes-vous déjà arrêté pour prendre conscience de votre façon de composer avec les émotions? Quand il vous arrive une situation ou un événement que vous jugez de désagréable, comment vous y réagissez? Êtes-vous porté à fuir? à affronter? à nier?, etc. Notre façon de réagir à une situation parle beaucoup sur ce qu’on est comme personne, sur notre personnalité et sur notre façon de gérer notre vie.

Selon Anthony Robbins (1991), il y a quatre moyens fondamentaux de composer avec les émotions, c’est-à-dire, quatre façons de réagir lorsque nous ressentons des émotions désagréables.

« Si vous voulez sincèrement mener une vie heureuse,

vous devez apprendreà vous servir de vos émotions

à votre avantage. »

- Anthony Robbins

1) Éviter les émotions:

En premier lieu, on peut éviter les émotions surtout celles qui sont douloureuses car, rares sont ceux et celles qui veulent éviter les émotions agréables, au contraire, même s’il existe ce genre de personnes. Par exemple, certaines personnes éviteront ou s’empêcheront de vivre une relation amoureuse de peur d’être rejetées, abandonnées ou trahies. Toutefois, ces mêmes personnes se privent aussi de ressentir de l’amour, de l’affection, de la reconnaissance, de la complicité, de vivre une relation d’intimité, de partage, etc.

Même si ces personnes se protègent à court terme, souvenez-vous que tout ce qu’on cherche à fuir fini toujours par nous rattraper. De plus, il est impossible de ne pas ressentir d’émotions. L’être humain est ainsi fait. Cependant, nous pouvons apprendre à mieux les gérer afin d’en réduire l’intensité, la fréquence et la durée (Borgia, 1998) en changeant notre façon de percevoir les situations qu’on qualifie de désagréables.

2) Nier les émotions:

Deuxièmement, on peut nier les émotions. Vous n’avez qu’à penser à une personne, peut-être même vous, qui commence à développer des sentiments pour une personne, mais prétend ne rien ressentir pour celle-ci. Ou encore qu’une situation vous a blessé, mais que vous nier que c’est le cas ou encore que vous vous sentez en colère mais prétendez que non. Le problème, c’est que plus nous nions nos émotions, plus elles s’amplifient, car nous ruminons dans notre tête les mêmes discours internes paralysants au lieu de les rendre plus constructifs.

3) Exagérer les émotions:

En troisième lieu, plusieurs personnes amplifient les émotions, c’est-à-dire que par notre façon de voir les situations en utilisant des expressions comme «C’est l’enfer!», «C’est terrible!», «C’est catastrophique!», «Je ne serai jamais capable d’y faire face», etc.,  nous augmentons l’intensité de nos émotions, au lieu de chercher à comprendre le message positif sous l’émotion ressentie. Souvenez-vous que plus nous cultivons des idées négatives et irréalistes (voir mon article «11 idées irréalistes et ses conséquences»), plus nous ressentons des émotions désagréables.

« Ne serait-il pas préférable de vous convaincre que votre passé

n’a rien de comparable à ce que votre avenir vous réserve? »

- Anthony Robbins

4) Tirer des leçons et utiliser les émotions:

Finalement, si nous voulons mieux composer avec les émotions qui nous animent, ressentir des émotions plus agréables ou, du moins, moins désagréables, un bon moyen est de prendre conscience des émotions ressenties et d’essayer de les comprendre pour ainsi apprendre à travers elles. Comme le mentionne si bien Anthony Robbins (1991), «Si vous voulez sincèrement mener une vie heureuse, vous devez apprendre à vous servir de vos émotions à votre avantage. ». Donc, lorsque nous vivons des émotions désagréables, c’est tout notre être qui nous parle alors il est important de l’écouter afin de saisir le message qu’il nous envoie. Il devient alors inutile de chercher une cause extérieure puisque tout est dans la façon dont nous percevons les événements. De plus, il est toujours plus avantageux de miser sur le futur que de rester coincé dans le passé.

Souvenez-vous que le but n’est pas de ne plus ressentir d’émotions, mais d’en diminuer l’intensité, la fréquence et la durée (Borgia, 1998). Donc, en prenant conscience des discours internes qui s’anime en nous et en confrontant ces idées avec la réalité (voir mon article «Comment gérer ses émotions») pour ainsi en semer de plus réalistes et positives, vous parviendrez à mieux composer avec les émotions que vous ressentez. Qu’attendez-vous pour mieux composer avec les émotions?

N’hésitez pas à me contacter!

819-699-0388 ou à info@relationaide.net

 

Vous pouvez aussi lire d’autres de mes articles en suivant les liens suivant:

http://relationaide.net/11-idees-irrealistes-et-ses-consequences

http://relationaide.net/les-erreurs-de-pensee

http://relationaide.net/comment-gerer-ses-emotions

 

Références:

Robbins, Anthony. (1991). L’éveil de votre puissance intérieure. Montréal. Le jour, éditeur

https://www.tonyrobbins.com/